Le premier festival musical qui œuvre pour la protection animale débarque en Wallonie

Un nouveau festival fait son apparition dans le paysage wallon. Exploration of Worlds, qui proposera uniquement des artistes de la scène électro, est particulier puisque le but est de dégager des bénéfices qui iront notamment aux associations qui œuvrent pour la protection animale.

Ce samedi 1er février 2020, c’est la journée mondiale de l’intelligence animale. Une journée qui n’a pas été choisie au hasard par Exploration of Worlds, nouveau venu dans le paysage des festivals belges, pour annoncer officiellement son lancement. Toute son organisation tourne en effet autour des thèmes de la protection animale, de la lutte contre l’abandon et de la protection de la nature et de la biodiversité.

Bien qu’étant le fruit des réflexions entre un Liégeois, un Namurois et un Montois, Exploration of Worlds s’installera, le samedi 28 et dimanche 29 août, à Libramont, sur le site qui accueille la ferme agricole. “Cela fait deux ans que nous travaillons sur le projet. Nous avons longtemps réfléchi à l’endroit le plus adéquat et où il n’y avait pas encore d’offre en matière de festival, et surtout de festival électro”, explique Maïté Wolfs, porte-parole du festival, qui estime que cette musique est un véritable atout pour la cause. Une cause particulièrement importante, puisque, comme les organisateurs le soulignent : “Le nombre total d’espèces animales et végétales menacées de disparition dans le monde est passé de 5.205 en 1996, à 23.250 en 2015.”

Durable, écoresponsable et durable

Concrètement, le but de ce nouveau festival électro, qui fera peut-être de l’ombre à la Tomorrowland dans quelques années, est de dégager des bénéfices qui vont permettre d’ensuite affecter des dons à des associations, refuges, fondations ou ONG afin de mener des projets concrets. Par soucis de transparence, les organisateurs affirment que les festivaliers seront tenus au courant de l’affectation des moyens : “À chaque billet ou consommation vendue, le festivalier œuvrera indirectement, dans une dynamique collective, en faveur de causes essentielles”. Par ailleurs, le public sera amené à voter en faveur du projet qui l’intéressera le plus.

Outre les deux scènes, du nom de “Laniakéa” et “Musica Belgica”, qui accueilleront 40 DJs, Exploration of Worlds accueillera un village appelé “Ephéméria”. Un espace de détente et récréatif où s’installeront divers acteurs du secteur associatif ainsi qu’un magasin éphémère et durable. “Le local est un point qui nous tient beaucoup à cœur. Nous allons fonctionner uniquement avec des producteurs locaux. Nous ne recourrons pas aux grandes multinationales dont les valeurs seraient trop éloignées de celles que l’on souhaite véhiculer ”, commente Maïté Wolfs. Par ailleurs, l’organisation s’engage d’ores et déjà à restreindre au maximum l’empreinte carbone de l’événement dans sa globalité.

Les premiers tickets en vente ce samedi

Les artistes Lucas & Steve, Mosimann, Brooks, DJ Licious et Retrovision font d’ores et déjà partie de l’aventure. Mais comme nous le garantit Maïté, de grosses surprises internationales vont encore être annoncées d’ici le “week-end W”.

Ce samedi, dès 17h, les tickets earlybirds vont être mis en vente. Comptez 49€ la journée et 98€ pour le week-end complet. Des entrées qui donnent accès aux concerts et au spectacle “Naturanimalia et qui, selon le pass, offrent deux ou trois tickets boissons. Cette promotion durera deux semaines pour se terminer le dimanche 16 février à 23h59. Plus d’informations à venir sur le site d’Exploration of Worlds.