Leader de la prochaine génération de DJ/producteurs français, Retrovision a récemment dominé les DJ sets dans le monde entier avec ses singles « Get Up », « Get Down », « We Like To Party », « House Beat » et « One More Chance ». Le jeune producteur français, qui vient d’une petite ville près de Marseille dans le sud de la France, a commencé à se faire un nom en ligne il y a quelques années en taquinant certaines de ses sorties à travers Soundcloud et Youtube.

Après le soutien de certains curateurs clés sur Youtube comme Nocopyrightsounds, House Nation, Mrsuicidesheep, et xKito, il a rapidement construit une fanbase forte. 

En fait, c’était sa sortie 2016 ‘Puzzle’ sur NCS, qui a depuis rassemblé plus de 30 millions de streams en ligne, qui a mis en évidence sa forte présence en ligne. 

La communauté DJ a commencé à l’embrasser peu après, surtout après avoir sorti des morceaux comme ‘Waves’ et ‘Nobody Else’ sur le label HEXAGON de Don Diablo en 2017.

Ce n’est que lorsqu’il a lancé son single ‘Get Down’ sur le label Musical Freedom de Tiësto qu’il a fait une grande percée. ‘Get Down’ est devenu l’un des disques les plus joués de 2018 selon 1001Tracklists, obtenant des rotations dans des festivals comme Ultra Music Festival Miami, EDC Las Vegas et Tomorrowland par certains des plus grands Djs dans le monde.

Après cette sortie, Retrovision est retourné sur HEXAGON, où il a sorti  ‘Get Up’ suivi de l’EP ‘Get Up’, qui a rassemblé un support comparable à ‘Get Down’.

En 2019, il a sorti « House Beat » et « One More Chance » sur HEXAGON et « We Like To Party » sur Musicalfreedom. 

Retrovision a prouvé une fois de plus qu’il est l’un des producteurs que les Djs gardent comme armes dans leurs sets.

Outre ses propres originaux, Retrovision est également un prolifique remixeur. Il a mis sa touche magique, ou ‘vision’ comme il aime à le dire lui-même, sur des titres composés par les machines à tubes Jonas Blue, Timmy Trumpet, Galantis et Lucas & Steve, pour n’en nommer que quelques-uns. 

2019 a été une année passionnante pour le jeune Français, où son agenda de tournée l’a emmené partout en Europe et en Asie, jouant dans certains festivals massifs, y compris Tomorrowland, 5TARDIUM, Knock Knock et New Horizons.